Google Shopping Actions : découvrez la future Marketplace Google !

Google Shopping Actions : découvrez la future Marketplace Google !


PriceMinister Rakuten, Amazon ou encore Cdiscount devront faire face à un concurrent de taille dès début 2019 en France. En effet, nous vous présentions en début d’année Google Shopping Actions, programme de la Marketplace Google, qui évolue en 2019 pour venir challenger les plus grands du milieu. Découverte :

Pourquoi Google lance sa marketplace ?

En 2017, 52% des acheteurs effectuaient leurs recherches sur Amazon contre 32% en 2016. Une progression significative, qui a motivé Google à prendre l’offensive avec le Google Shopping Actions.

En effet, la Marketplace Google a pour but de simplifier l’expérience en ligne et vocale des utilisateurs, via deux avantages principaux :

• Fidéliser la clientèle en leur permettant d’accéder à un panier d’achat universel et un paiement unique pour l’ensemble des revendeurs. Ils pourront également disposer d’une livraison rapide depuis l’entrepôt ou le magasin du vendeur grâce aux conditions émises par Google.

• Permettre aux utilisateurs d’accéder à la Marketplace Google depuis Google Shopping et Google Assistant. Aux Etats-Unis, Google Shopping Actions est disponible sur Google Express également, ce qui permet aux annonceurs d’étendre leur diffusion et leur inventaire sur les différentes plateformes.

Comment fonctionnera la Marketplace Google ?

Différents types de produits sont présentés dans la Marketplace Google.
Voici un premier aperçu de l’interface (Source LSA) :

Comme pour Amazon, Google Shopping Actions présentera les produits de différents vendeurs. L’utilisateur effectuera ses achats depuis un panier unique, peu importe le nombre de vendeurs. Le paiement sera quant à lui multi-marchand et géré par Google.

La livraison est quant à elle toujours gérée par les vendeurs, mais soumise à des conditions précises données par la firme de Mountain View. Les marchands devront en effet l’effectuer sous de faibles délais, sinon l’accès au programme s’avérera compromis pour ces derniers.

Vous l’aurez compris, nous sortons du modèle au CPC ou Coût par Clic de Google Shopping et passons à un paiement à la commission. Pour chaque vente réalisée, Google envoie une facture de commission mensuelle au marchand. Le pourcentage de commission serait inférieur à celui prélevé par Amazon, mais dépend de chaque type de produits. Ci-dessous une comparaison révélée par LSA :

N’hésitez pas à contacter l’un(e) de nos consultant(e)s Ad’s up pour vous accompagner dans votre stratégie Google Shopping.